fbpx

Monnaie locale, MLQ et son intégration au Québec

QU'EST QUE LA MONNAIE LOCALE ?

À travers l’histoire, les différents peuples se sont entendus sur un moyen d’échanger des biens et services. La monnaie …

 

Une monnaie locale s’utilise dans une communauté locale par l’achat de biens et de services produits localement et consommé localement. L’activité économique locale crée de la valeur pour la communauté, tout en évitant les fuites hors de la communauté (vers des multinationales entre autre), vers d’autres régions ou pays du monde. La monnaie locale donne du sens à l’activité des marchands et les acheteurs réorientent leur consommation vers un réseau d’acteurs connues qui collaborent : producteurs, commerçants, associations, etc… En quelques mots la monnaie locale permet de cibler l’économie vers un territoire précis qui fait du sens pour la communauté qui y habite.

 

Une monnaie locale peut avoir des fonctions ciblées, tel que récompenser les citoyens engagés, favoriser l’économie circulaire et l’insertion sociale, favoriser la collaboration plutôt que la compétition, etc…

 

Une monnaie locale marque l’engagement des citoyens et des entités qui adhèrent à ce nouveau modèle différent du système mondialisé. Actuellement sur la planète, le système mondialisé par les banques systémiques, les banques centrales et les pays ne favorise pas cette réalité, il ne peut que s’effondrer entre autre sous l’endettement généralisé, alors nous devons déplacer la norme tous ensemble, vers un nouveau système, un nouveau paradigme où nous seront tous gagnants.

 

Pour un complément d’information, consultez ici la page de Wikipedia sur la monnaie locale.

À travers l’histoire, les différents peuples se sont entendus sur un moyen d’échanger des biens et services. La monnaie …

 

Une monnaie locale, ou monnaie locale complémentaire, ou monnaie locale complémentaire et citoyenne est, en sciences économiques, une monnaie non soutenue par un gouvernement national et destinée à n’être échangée que dans une zone restreinte, généralement à l’échelle d’une ville.

 

Une monnaie locale s’utilise dans une communauté locale par l’achat de biens et de services produits localement et consommé localement. L’activité économique locale crée de la valeur pour la communauté, tout en évitant les fuites hors de la communauté (vers des multinationales entre autre), vers d’autres régions ou pays du monde. La monnaie locale donne du sens à l’activité des marchands et les acheteurs réorientent leur consommation vers un réseau d’acteurs connues qui collaborent : producteurs, commerçants, associations, etc… En quelques mots la monnaie locale permet de cibler l’économie vers un territoire précis qui fait du sens pour la communauté qui y habite.

 

Une monnaie locale marque l’engagement des citoyens et des entités qui adhèrent à ce nouveau modèle différent du système mondialisé. Actuellement sur la planète, le système mondialisé par les banques systémiques, les banques centrales et les pays ne favorise pas cette réalité, il ne peut que s’effondrer, alors nous devons créer un nouveau système tous ensemble.

a_mlq

QU'EST-CE QUE LA MLQ (MONNAIE LOCALE QUÉBÉCOISE) ?

MARCHÉ B a imaginé, créé, réservé et utilise le nom Monnaie Locale Québécoise (acronyme MLQ) pour représenter toutes les monnaies locales disponibles et utilisées sur le territoire du Québec. La MLQ (Monnaie Locale Québécoise) peut être imagée comme un contenant, une enveloppe, qui contient plusieurs types de monnaies locales en rendant disponible pour les acteurs locaux l’écosystème administratif et transactionnel de base permettant cette nouvelle réalité. Une unité de MLQ, peu importe son type, vaut un unité de $CAD. Toutes les MLQ, pourraient en théorie être intégrés à notre écosystème pour la transition socio-écologique et économique, ICI et maintenant.

 

MARCHÉ B, notre Amazon Québécois collectif de nouvelle génération, évoluant depuis 2018, devint finaliste comme projet de l’année 2020 au Gala Nova. La solution transactionnelle unique et clé en main offerte à toute la population du Québec (citoyens, marchands et gouvernements), permet de créer une synergie entre tous les acteurs du territoire, afin d’orienter les forces vers cette transition socio-écologique et économique essentielle.

a_comment

COMMENT LA MONNAIE LOCALE A ÉTÉ INTÉGRÉE À MARCHÉ B ?

MARCHÉ B représente un nouveau système, une nouvelle génération de “marketplace” incluant un type de MLQ (Monnaie Locale Québécoise) intégrée dans tout l’écosystème, ouvrant alors une nouvelle voie pour la transition socio-écologique et économique du Québec. Nous visons une économie balisée par les besoins de la vie, avec des produits et services essentiels, plutôt qu’une économie soumise aux forces du marché international non contrôlé et influencé par la recherche de croissance illimité par plusieurs. La monnaie locale valorise et favorise la production et les échanges locaux puisqu’elle est acceptée sur un territoire délimité, la richesse sert donc mieux les habitants du territoire en leur permettant de maximiser leur impact positif sur leur communauté. Actuellement, le territoire ciblé est délimité à toute la province du Québec.

 

MARCHÉ B permet d’unifier tout le Québec en intégrant des monnaies locales déjà existantes, exemple les $weZak. Cette monnaie est disponible partout au Québec sous forme virtuelle et avec carte de paiement physique, puis cible tout le territoire du Québec pour un nouvelle réalité d’échanges commerciaux. Citoyens et marchands peuvent avoir un compte en ligne, puis avoir accès à de nombreux produits et services disponibles sur la plateforme marcheb.ca.

 

Les différents paliers de gouvernements sont aussi invité à joindre leurs forces dans cette nouvelle réalité. Nous pourrons travailler main dans la main avec eux dans ce nouveau paradigme.

RÉVISION VOIR CE QUI EST INTÉGRÉ…
MARCHÉ B intègre en novembre 2019, le fonctionnement d’une MLQ (Monnaie Locale Québécoise), ce qui ouvre le voie à une nouvelle génération de “marketplace“. Le terme MLQ représente les monnaies locales du Québec qui pourraient être intégrés à notre écosystème pour la transition socio-écologique et économique. En novembre 2019, seule la monnaie locale de type $weZak est intégrée, mais plusieurs autres pourraient être intégrées. À l’ère où nous cherchons le moyen de diriger l’économie vers le bien commun, la collaboration, la transparence, la résilience et le respect des différentes formes de vie qui habitent notre belle planète, MARCHÉ B offre la solution clé en main pour toute la population du Québec.

a_citoyen

POUR LE CITOYEN ÇA REPRÉSENTE QUOI ?

MARCHÉ B rend possible dans son écosystème une dynamique appelée B2C, c’est-à-dire que l’offre (ou la vente si on préfère) se produit du marchand vers le consommateur.
L’acronyme B2C signifie Business/Entreprise vers Consumer/Consommateur/Citoyen.

 

Lorsque le citoyen veut acheter un produit ou service, d’un marchand qui accepte d’être payé une portion ou totalité en MLQ (Monnaie Locale Québécoise) de type $weZak (excepté les taxes toujours en $CAD), alors le citoyen paye avec les détails de son compte weZak (un type de MLQ) sur notre plateforme MARCHÉ B. Si le citoyen n’a plus de $weZak sur son compte, alors il doit recharger son compte à partir de $CAD via l’accès à son compte weZak (un type de MLQ) en ligne. Les $weZak équivalent toujours 1 pour 1 avec les $CAD, tout comme l’argent Canadian Tire, à titre d’exemple.

Voici 3 exemples de commandes démontrant cette nouvelle norme, avec en rouge les $CAD, puis en bleu la MLQ. Depuis novembre 2019, avec cette nouvelle réalité nous tentons d’apporter un maximum de clarté.

 

Exemple de commande de service et produits

 

 

Exemple de commande de service récurrent mensuel

 

 

Exemple de commande avec promotion et carte de MLQ de type $weZak incluse

 

a_marchand

POUR LE MARCHAND ÇA REPRÉSENTE QUOI ?

Outre la dynamique B2C comme décrit précédemment avec le citoyen consommateur. D’autres dynamiques sont possibles.

 

MARCHÉ B rend possible sur sa plateforme une dynamique appelée B2B c’est-à-dire des offres (ou ventes si on préfère) qui se produisent entre marchands.
L’acronyme B2B signifie Business/Entreprise/Organisation/Marchand vers Business/Entreprise/Organisation/Marchand.

 

Lorsque le marchand veut acheter et qu’un autre marchand accepte de faire des offres en acceptant la MLQ, alors le marchand peut payer avec son compte marchand de MLQ. Si le marchand n’a plus de MLQ dans son compte pour acheter, il doit alors attendre d’en recevoir à nouveau de ses nouvelles ventes (consommateurs et/ou marchands). La MLQ équivalent toujours 1 pour 1 avec les $CAD, tout comme l’argent Canadian Tire à titre d’exemple. De plus, la MLQ est taxable en $CAD et imposables aussi, comme le $CAD, vous verrez quand vous vivrez l’expérience.

 

Des canaux de ventes public et / ou privés sont possible selon les besoins de chacun des marchands.

a_chambre-commerces

POUR LES CHAMBRES DE COMMERCES ÇA REPRÉSENTE QUOI ?

MARCHÉ B rend possible sur sa plateforme des synergies et partenariats avec les chambres de commerces pour joindre les marchands groupés par territoires. Des démarches sont en cours depuis début 2020.

a_gouvernement

POUR LES MUNICIPALITÉS ET GOUVERNEMENTS DE PROXIMITÉ ÇA REPRÉSENTE QUOI ?

MARCHÉ B rend possible une dynamique appelée B2G c’est-à-dire que l’offre (ou la vente si on préfère) se produit du marchand vers le gouvernement. L’inverse est aussi possible.
L’acronyme B2G signifie Business/Entreprise vers Gouvernements/Municipalités/MRC/Régions/Provincial/Institution/etc….

 

Des dynamiques G2C sont aussi envisagées c’est-à-dire que l’offre (ou la vente si on préfère) se produit du gouvernement vers le consommateur, par l’intermédiaire de MARCHÉ B.
L’acronyme G2C signifie Gouvernements/Municipalités/MRC/Régions/Provincial/Institution/etc…. vers Consumer/Consommateur/Citoyen.

 

Actuellement, les différentes entités des gouvernements font des transactions conventionnelles (en $CAD), car ils n’ont pas encore joint de systèmes de monnaie locale, mais rien n’empêcherait en théorie qu’une entité gouvernementale (municipalité, ou autres) accepte une MLQ du type qu’ils souhaitent. Contactez-nous à mlq@marcheb.ca pour toute question.

 

Lorsque le gouvernement veut acheter et que le marchand accepte de faire des offres en acceptant la MLQ, alors le gouvernement payerais avec son compte de MLQ en ligne. S’il ne reste plus de MLQ sur le compte, alors il peut accepter d’être payé pour différents produits et services en MLQ de son choix (il peut exister plusieurs types de MLQ). On pense aux nombreux services aux citoyens et familles qui sont offert, il serait possible d’intégrer cette innovation de leur part. Les unités de MLQ équivalent toujours 1 pour 1 avec les $CAD, tout comme l’argent Canadian Tire à titre d’exemple. Tout est possible, il n’en tient qu’à nous collectivement de déplacer la norme vers une nouvelle réalité.

page rev. b 1.1.b